Femmes et esclavage
HISTOIRE DE COMBATS POUR LA LIBERTE
EXPOSITION ARTISTIQUE ET HISTORIQUE
Ouidah - Centre Culturel de Rencontre International John Smith

Comprendre l’histoire, déconstruire les stéréotypes, lutter contre la réification des êtres humains, et transmettre à la jeunesse les clés de compréhension qui leur permettront de lutter contre les formes actuelles d’esclavage, de violation des droits et de violences faites aux femmes et aux filles sont les objectifs de cette exposition.

Une exposition pédagogique

Pendant des siècles et sur tous les continents, l’esclavage a été un élément constitutif de l’organisation des sociétés. Malgré les multiples contestations depuis des siècles, il n’a été interdit que récemment aux niveaux local et international. Cette criminalisation de l’esclavage n’a pas pour autant permis de l’éradiquer définitivement. Illégal, il subsiste presque partout dans le monde. Il est donc indispensable de mieux le connaître pour comprendre sa persistance et lutter efficacement contre ce phénomène. L'exposition s’intéresse spécifiquement à la place des femmes dans l’esclavage : les particularités, mais aussi les formes de résistances multiples qu’elles lui ont opposées.


Située à Ouidah, site mémoriel emblématique de la traite transatlantique, l’exposition propose un focus sur les esclavages en Afrique et en Amérique entre le 9e et le 19e siècle. Nous avons aussi fait le choix de mettre en valeur les nombreux combats de femmes contre l’esclavage : combats de femmes anonymes, et de quelques-unes plus connues, qui sont arrivées à faire sortir de l’anonymat toutes celles qui ont lutté au quotidien contre cet asservissement qui les accable doublement, dans leur être et dans leur chair. Nous évoquons l’esclavage contemporain, dont les femmes sont les principales victimes, et notamment celles qui prennent les chemins de l’émigration clandestine. 


Il s'agit de comprendre, pour déconstruire et lutter contre ces phénomènes encore bien présents dans les mémoires et dans le fonctionnement moderne de nos sociétés. Il est proposé de composer cette exposition dans un dialogue autour de l’histoire locale, continentale et internationale pour s’adresser aux nombreux publics qui fréquenteront le CCRI John Smith.

L'exposition sera inaugurée le 10 juin 2021. Elle sera présentée de façon pérenne dans les jardins du CCRI.

 

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la création du Centre culturel international de rencontre (CCRI) John Smith dans l’ancien tribunal colonial de conciliation à Ouidah (Bénin) et de son projet culturel et scientifique «Connexions», porté par la municipalité de Ouidah.

Le CCRI se veut un lieu vivant en impliquant les enfants, les jeunes et les habitants dans son animation. L’exposition proposée sera aussi un outil pour nourrir la mémoire de l’esclavage et lutter contre toutes les formes d’esclavage contemporain et de violation des droits humains

Une équipe pluridisciplinaire

Patricia Beauchamp-Afadé, muséographe

Patricia Beauchamp-Afadé et Les Anneaux de la Mémoire travaillent ensemble de longue date. Son expertise dans le domaine historique, en particulier sur l'histoire de l'esclavage et son talent pour transmettre l'histoire offrent des expositions de haute qualité pour tous les publics.

Charlotte des Ligneris, illustratice

Les Anneaux de la Mémoire se sont associés à l'illustratrice nantaise Charlotte des Ligneris pour réaliser portraits et illustrations en lien avec les textes proposés. Elle illustre des albums pour la jeunesse (aux éditions Seuil, Gallimard, Nathan, Pocket, Bayard, Milan...) ainsi que pour divers supports de communication, culturels ou pédagogiques. Son travail est régulièrement exposé.

Retrouvez ses créations sur son site internet

Nathalie Papeil, graphiste

La graphiste nantaise Nathalie Papeil réalise le graphisme de l'exposition. Artiste et designer de communication, la création est
pour elle un médium de communication, une manière sensible et captivante de transmettre des messages, sa vision du monde, sa singularité, et aussi d’interpeller. Elle fait partie avec Nathalie des Ligneris du collectif artistique Projéta.

Retrouvez ses créations sur son site internet

Rossila Goussanou, architecte scénographe

Architecte Diplômée d’État - Docteure en Anthropologie // Chercheure Associée UMR Ambiances Architectures Urbanités - Équipe CRENAU Sa thèse de doctorat soutenue en 2019 s’intitule Monumentaliser les mémoires de la traite atlantique et de l’esclavage négrier. Généalogie et mutations de la Route de l’Esclave de Ouidah, mise en écho avec le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes.

Sylvain Djache Nzefa, architecte scénographe

Architecte-urbaniste et scénographe, Sylvain Djache Nzefa est aussi le coordonateur de la Route des Chefferies au Cameroun. Il est également le vice-président de l’association Les Anneaux de la Mémoire. Sylvain Djache Nzefa travaille depuis près de trente ans entre la France et le Cameroun où il développe des projets culturels de grande envergure.

Créations artistiques originales en lien avec l'exposition

5 artistes béninois sont invités à composer une oeuvre pérenne dans les jardins du CCRI en lien avec la thématique de l'exposition

Suite à un appel à création lancé par Les Anneaux de la Mémoire et le CCRI, 5 artistes ont été sélectionnés par un jury féminin :

MATHILDE BOUCLE-BOSSARD, Présidente des Anneaux de la Mémoire
ROSSILA GOUSSANOU, Architecte-scénographe, membre de l’équipe scénographique de l’exposition ANNE

ANNE LAFONT, Historienne de l’art, membre du comité scientifique de l’exposition
RACHEL MARIEMBE, Enseignante-chercheure, cheffe de département (ai) du Patrimoine et Muséologie à l’Institut des Beaux-Arts à Nkongsamba - Cameroun
MARIE-AGNES SEVESTRE, Vice-Présidente du CCRI-Bénin
MELANIE VIETMEIER, Historienne de l’art et commissaire d’exposition

Les artistes sélectionnés

Emérick BOBY
Né le 16 Octobre 1996 à Cotonou, Ballo Oboubé Yannick Brice Emérick est un jeune plasticien dont le talent force l’admiration. Son credo est de réaliser des oeuvres réalistes, en donnant de la valeur aux objets recyclés. Pour l’exposition «Femmes et esclavage», il réalise une oeuvre acrylique qu’il nomme «La vaillante» et met en avant la lutte des femmes dans leur quête de liberté.


Claudine DAN
Plasticienne, Claudine Dan développe des créations inspirées de l’harmonie des rapports entre l’énergie des formes et des couleurs et par la nature « souveraine et essentielle ». Ses oeuvres vous emmènent dans l’abstraction de l’imagination jusqu’à la libération de l’âme. L’oeuvre proposée pour l’exposition traite du dialogue, de la reconciliation et de la mémoire.

DINA
Dina développe ses créations plastiques pour transmettre des messages positifs. Ces thèmes sont souvent traités à travers des oeuvres figurantes et semi abstraites, des abstractions qui finissent toujours avec des formes, des lignes, symboles... dont l’objectif est de toujours ramener à une idée précise. Pour l’exposition elle propose une installation de cages en plexiglass dans lesquelles des morceaux de toiles seront disposés formant un puzzle, un tout morcelé. Dina développe ses créations plastiques pour transmettre des messages positifs.


Marcel KPOHO
Marcel Kpho est un artiste plasticien protéiforme. Il peint avec des pinceaux spécifiques fabriqués par lui-même et adapté à sa technique.A partir de pneus usés, il les travaille, les torts et les assembles pour créer des masques traditionnels. Dans ses oeuvres, il décante l’aspect ou le mystère caché de l’être humain à travers la couleur noire du pneu pour parler des faits de société, de sa culture et de son histoire à travers le temps. Son installation pour l’exposition du CCRI se composera d’une sculpture en caoutchouc de pneu d’une femme enchainée, représentation d’esclavage en particulier sexuel. Une oeuvre forte qui interpelle sur la condition des femmes réduites en esclavage.


Hector SONON
Artiste peintre Illustrateur béninois, Hector Sonon s’est toujours intéressé à l’histoire de son pays. Artiste au parcours diversifié, Hector prend conscience de la force de l’image lorsqu’à 17 ans, il commence à dessiner dans la presse au Bénin. De la politique à la culture, en passant par la tradition vaudou et les faits de société, tous les sujets sont susceptibles de créer une émulation et de passer sous ses pinceaux, ses couteaux et ses crayons. A travers ses peintures, aquarelles, dessins et autres médiums, Hector Sonon matérialise donc une inspiration plurielle et multiforme du monde contemporain. Son projet d’oeuvre met en avant les grandes figures féminines de la lutte pour l’égalité dont Harriet Tubman qui en est symbole prégnant.

Médiation et ateliers de sérigraphie en lien avec l'exposition
1/10

"Pouvoir animer des ateliers avec des publics variés, est une manière de transmettre notre expérience des arts visuels, d’accompagner l’émergence de créations nouvelles. C’est aussi aller à la rencontre de publics dont nous souhaitons comprendre les points de vue, les réalités, les rêves. Au-delà de la résidence, nous souhaitons pouvoir prolonger notre implication par la production d’un support permettant la diffusion des échanges auxquels nous aurons pu participer et ou nous pourrions croiser nos regards d’artistes avec ceux des participants."

CHARLOTTE DES LIGNERIS et NATHALIE PAPEIL - Atelier de sérigraphie et médiation

L'intérêt pour la thématique et la fructueuse collaboration sur ce projet ont amené Nathalie Papeil, Charlotte des Ligneris et Les Anneaux de la Mémoire à aller plus loin en proposant une action culturelle et artistique en direction des publics et en partenariat avec le CCRI. En s'appuyant sur la thématique de l'exposition, nous souhaitons proposer des ateliers de sérigraphie sur le site de CCRI John Smith à Ouidah en octobre 2021.

Charlotte et Nathalie font toutes deux partie du collectif Projéta, un collectif d’artistes à Nantes, réunis autour d’une passion commune pour l’impression l’édition, la conception et la fabrication dans les domaines de l’art. Elles ont toutes deux une solide expérience de la médiation dans divers lieux et sur divers supports : interventions dans les milieux scolaires (primaire, collège, lycée), ateliers sur les festivals du livre, de Bande Dessinée, ou livre d’artistes, en partenariat avec des médiathèques, des associations et des publics variés (des amateur.rice.s et professionnel. le.s de l’image aux étudiant.e.s et lycéen.ne.s et petite enfance). Elles ont déjà animé chacune des ateliers autour de la sérigraphie, du livre d’artiste, de la gravure, ou de suivis de projets.
Nathalie propose par exemple, avec sa structure Papaye - Gingembre, des médiations autour de sujets de société intergénérationnels comme le rapport à la mort, à la vieillesse, au travail.

Le projet de médiation se déroulerait en octobre 2021 et serait accompagné par la réalisation de fiches pédagogiques réalisées en lien avec les médiateurs et médiatrices du CCRI.

Merci aux partenaires du projet

CONTACTS

Les Anneaux de la Mémoire
18 rue Scribe - espace Cosmopolis
44000 Nantes

Tél : (+33) 2 40 69 68 52
contact[a]anneauxdelamemoire.org

Nos bureaux sont ouverts du lundi au jeudi de 9h30 à 13h et de 14h à 17h30. N'hésitez pas à nous contacter avant de passer pour vous assurer de notre présence.

REJOIGNEZ NOUS
ADHÉRER  A L'ASSOCIATION
  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Google

OU Téléchargez ce formulaire

A renvoyer à contact[a]anneauxdelamemoire.org

ou par voie postale

Paiement en ligne par Carte Bancaire ou chèque.

Pour soutenir nos actions vous pouvez faire un don.Le don particulier est défiscalisable à hauteur de 66% / Pour les entreprises 60% (Loi Mécénat )

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Google